TFC vs FCGB la conf’ décryptée
18 août 2016
TFC / FCGB l’interview du supp’ d’en face
19 août 2016

Pour le retour du S’il était, c’est le héros d’un soir, d’un maintien qui s’invite. Il y a 3 mois et 3 jours, Yann Bodiger, 21 ans, milieu de terrain faisait parler sa patte gauche au stade Jean Bouin. Aux abonnés absent lors des dernières rencontres, Coach Dupraz décida de faire confiance au jeune Sétois alors que le Tef avait un crampon en Ligue 1. Retour sur le portrait de Bodi version Capitole FC.

Si Yann Bodiger était…

Une pâtisserie : en finissant la saison en beauté, c’est la forêt noir qui était le plus adapté à sa situation et à celle de l’équipe. Les violets broyaient du noir, et une cerise est venue se poser dessus, synonyme de victoire et de maintien. Après ce match on était tous bien bourré !

Une couleur: rayonnant, le jaune comme le soleil a fini par aveugler l’équipe adverse et le reste de la ligue 1. Le jaune renvoie également à l’ouverture, l’horizon qui se laisse entrevoir pour cette nouvelle saison, espérons le. Yann l’a prouvé, rien qu’à voir son interview d’après match, ses lames, l’émotion qui nous a tous contaminé, la confiance de son coach, de ses coéquipiers et plus explicitement ses proches nous rappellent qu’il ne faut pas enterrer un homme si tôt.
(À noter que le jaune est également la couleur du Ricard, boisson préférée d’un de nos membres dont je tairai le nom)

Un animal: une taupe qui sort de son terrier quand on ne s’y attend pas. Travailler dans l’ombre, loin du regard des autres, et attendre le bon moment pour sortir de sa cachette pour rappeler qu’il existe. Ceci dit, faut pas nous refaire une Knysna…

Un super pouvoir: la métamorphose, d’abord présent lors de ses débuts sous l’ère Arribagé, Bodi s’est quelque peu effacé de la planète TFC avant de réapparaître plus fort que jamais.

Une légende vivante: qui dit légende vivante à Toulouse dit forcément Pantxi Sirieix. Rappelons le, lors de la saison 2007-2008 le basque nous sauvais de la relégation lors d’un match fou contre Valenciennes. Et si Pantxigoal laissait place à Bodigoal ?

Une citation: un jour, on a demandé à Yann ce qu’il voulait faire plus tard, il a répondu qu’il voulait devenir footballeur. Mais il a été interrogé sur le fait de ne pas pouvoir y arriver, à ceci il a rétorqué qu’il réussirait devenir professionnel. Cette envie, on la retrouve dans une phrase de Pierre Brunet (je vous donnerai bien un cours de philosophie là de suite mais j’ai 3 points à aller chercher contre Bordeaux ce week-end) qui un jour a déclaré que l’espoir, c’est la volonté de lutter contre les obstacles, même s’ils semblent insurmontables.

S’il y a de l’envie, de la motivation, de la volonté de se surpasser, alors le monde professionnel est à vos pieds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This