Le XI type des internationaux du TFC
6 octobre 2016
La soirée abonnés du TFC
10 octobre 2016

Le XI type des joueurs formés au TFC

Après le XI type des internationaux passés par le TFC sous Olivier Sadran (à retrouver ici) place à une autre équipe made in Toulouse.

Le centre de formation violet, même s’il a connu une pénurie pendant trois ans, reste une valeur sûre du football hexagonal des jeunes. A travers les années c’est une belle équipe de champions que la ville rose a fait sortir de ses murs. La liste des graines de pitchouns dressée par @DobermanTFC après ses 79 ans de maillots (juste là)

compo-xi-formation

Gardiens :

 

Fabien Barthez (1990-1992) G

 

On ne présente plus le divin chauve, champion d’Europe et du Monde avec les bleus. Il sera repéré par Elie Baup, alors responsables des gardiens au TFC. Fabien fera ses débuts en équipe première en profitant d’une cascade de blessures à tout juste 20 ans. Il s’installera au poste jusqu’à la fin de la saison 1992. C’est au cours d’un TFC-OM que Barthez éblouira Bernard Tapie. Il n’hésitera pas à faire une offre de 10 Millions de Francs (1.5 M€), un record à l’époque pour un gardien.

 

Olivier Pédemas (1988-1991 puis 1992-1993) G

 

Olivier a intégré le club à l’âge de 16 ans. En 1988 il sera le remplaçant de Robin Huc. Il attendra la 36ième journée pour effectuer son premier match en tant que titulaire. Jusqu’en 1991, il n’accumulera que 7 matchs de D1. Olivier sera prêté à Rodez (D2) étant barré par Barthez. Il y fera 19 matchs. À son retour de prêt, il est en concurrence avec Alain Casanova. Durant cette saison 1992, il sera responsable d’une bourde contre le PSG, alors que le TFC menait 2-0, il dégagera un ballon directement sur Wéah qui réduira l’écart. Finalement le PSG fera match nul 2-2. Pédemas perdra sa place au profit de Casanova. Il partira au Mans à l’issue de cette saison.

 

Teddy Richert (1996-1999) G

 

Teddy a effectué ses débuts avec le maillot violet en 1993 qu’il portera 57 fois jusqu’en 1999. Un bon soldat qui reviendra au club en tant qu’entraineur des gardiens lors de l’opération de sauvetage menée avec Arribagé et Debève.

 

Défenseurs :

 

Vincent Candela (1992-1995) DD/DG

 

Vincent débarque à 19 ans au TFC où il finit sa formation commencée à Montpellier d’où il s’est fait renvoyer. Défenseur polyvalent, capable de jouer latéral droit et gauche, il évolue deux saisons en D1. Cependant, le TFC est relégué, mais Candela reste au club, qui malheureusement, ne remontera pas. À l’issue de cette saison dans l’antichambre de l’élite, il quittera le TFC pour s’engager à Guingamp et plus tard, sera sacré champion du monde en 1998…

 

Albin Ebondo (2001-2010) AD

 

Albin devient titulaire en équipe première du TFC à 20 ans en 2004 sous la responsabilité d’Erick Mombaerts. Il aura vécu 2 maintiens avec Mombaerts et Baup, une qualification pour le préliminaire de la ligue des Champions, la Ligue Europa avec Alain Casanova. Ebondo sera en 2007 préconvoqué en équipe de France et sera même convoqué en 2009 avec l’équipe du Congo, qu’il refusera, pensant toujours à jouer en bleu. Il quittera le Tef pour deux années de contrat à Sainté qui déboucheront sur un arrêt de sa carrière professionnelle. Un météorite.

 

Dominique Arribagé (1992-1998) puis (2004-2008) DC

 

Dominique a eu plusieurs vies avec le club du TFC. Joueur élégant, propre avec une bonne relance, il s’imposera vite en tant que défenseur central. Pour sa première vie, lors de ses 6 premières années pro il jouera 3 ans en D1 et 3 ans en D2. Lors de sa dernière année, Domi est accusé de dopage à la Nandrolone et sera suspendu 18 mois dont 6 fermes. Il partira à Rennes club pour lequel il jouera 6 ans. Puis, Domi revient au TFC en 2004, sa seconde vie, participant à la stabilisation du club en L1 puis à une qualification aux préliminaires de la Ligue des Champions. A 36 ans en 2008, Arri met un terme à sa carrière de footballeur et intègre la cellule de recrutement. En Mars 2015, suite aux mauvais résultats et du départ Alain Casanova, Domi sera parachuté coach et sauvera le club de la relégation. La suite sera moins glorieuse et est connue de tous…

 

Mohamed Fofana (2004-2012) DC (Focus)

 

Momo débute sa carrière pro en 2004 à 19 ans. Il fait des bouts de matchs jusqu’à la saison 2008-2009 durant laquelle il formera une charnière redoutable avec Mauro Cetto. Le club terminera 4ième avec la meilleure défense de L1 ! . À la suite de blessures, Mohamed subira la concurrence de Congré et d’une recrue prometteuse, un certain Aymen Abdennour. En manque de temps de jeu, Fofana quitte le Tef en 2012 pour s’engager avec Reims.

 

Jean-François Hernandez (1988-1994) DC

 

Le beau Jeff débute sa carrière pro au Téfécé juste après les années de gloire du club. Il aura eu la malchance de jouer au sein d’un club souvent interdit de recrutement, fleurant tantôt avec le ventre mou de la D1, tantôt avec la relégation. Joueur racé et élégant, il aimait beaucoup faire la fiesta. Après presque 150 matchs avec le TFC, Jeff partira à Sochaux. Il a deux fils prometteurs qui jouent en Espagne, Lucas et Théo qui commencent à se faire un nom dans la péninsule Ibérique.

 

Daniel Congré (2004-2012) DC (Focus)

 

Daniel débute en L1 à l’âge de 19 ans avec une réputation flatteuse de joueur prometteur. Après une succession de matchs de bonnes factures en cette première saison, il connait des blessures à répétition qui vont l’empêcher d’être aligné régulièrement durant 3 saisons. Les pépins de santé derrière lui, il enchainera 4 années pleines en étant capable de faire des matchs de haut niveau mais aussi, de commettre des bévues. Le beau Dan quittera le TFC pour s’engager avec Montpellier avec un sentiment de gâchis.

 

Jean-Luc Sassus (1979-1986) DG

 

Jean-Luc connut une ascension fulgurante dans le football, lui qui mêlait des études poussées, qui vont le mener à un diplôme d’ingénieur en chimie, couplées à du sport de haut niveau. D’abord formé au poste d’attaquant, Jean-Luc évoluera ailier puis défenseur latéral. Il était un des joueurs les plus rapides de France (11 secondes au 100 mètre). Son surnom était l’intello. Malheureusement, Sassus est décédé d’une crise cardiaque à l’âge de 52 ans après une reconversion au métier d’agent de joueur.

 

Cheikh M’Bengue (2007-2013) DG (Focus)

 

Cheikh débute au TFC en 2007 à 19 ans. Son début de carrière aura été marqué par une suspension de 13 matchs sur à une expulsion lors d’un match avec la réserve. Après cette longue absence, Cheikh s’impose rapidement en équipe première. Son passage au TFC sera marqué par une nouvelle suspension de 2 mois. Sélectionné en équipe de France espoir il optera néanmoins pour le Sénégal avec lequel, il aura une première sélection en 2011. Il quitte le Tef en 2013 au profit du Stade Rennais.

 

Milieux :

 

Pascal Despeyroux (1985-1992) MDC

 

Pascal est un milieu défensif rugueux. Une sorte de Luis Fernandez Téféciste. Il débute au Tef alors que le club est en haut de l’affiche. Il s’impose rapidement au sein de ce collectif talentueux ce qui lui vaudra d’être appelé en équipe de France espoirs de Marc Bourrier où il signera l’exploit de marquer en 1988, le but qui donne le titre de champion d’Europe. Taulier du TFC, Pascal sera même appelé chez les A, en 1988. Après 9 années de bons et loyaux services et 221 matchs au sein d’un TFC sur la pente descendante, il s’engagera à Saint-Etienne en 1992.

 

Michel Pavon (1986-1994) MC

 

Fils de footballeur pro, Michel débute sa carrière au sein d’un TFC alors au plus haut. Ce milieu de terrain, accumulera plus de 200 matchs à Toulouse, dont la période ne sera pas la meilleure en termes de classement. Il part en 1994 à la Paillade de Montpellier.

 

Étienne Capoue (2007-2013) MDC

 

Étienne débute à 19 ans sous la coupe d’Elie Baup. Joueur au physique longiligne, il est malgré son apparence nonchalente, un joueur qui sait se dépouiller au poste de milieu défensif. Lors de la saison 2008-2009, il prend la place de Mathieu Berson pour s’imposer dans une équipe qui volera jusqu’à la 4ième place. Doté d’un excellent jeu long, Étienne parviendra à marquer 13 buts en près de 200 matchs dont 7 lors de la saison 2012-2013, durant laquelle, Capoue sera le patron de l’équipe. En outre, il sera sélectionné en équipe de France à 6 reprises et 1 but à la clé. Il quitte le Tef pour les Spurs de Tottenham en contrepartie d’un chèque de 14M€.

 

Nicolas Dieuze (1999-2001) puis (2003-2008) BU / MDC

 

Nicolas joue son premier match en 2000 à 21 ans et c’est Robert Nouzaret qui le titularise contre le PSG alors leader de la D1. Pour son premier match, Nico marquera un doublé. Cette saison-là, il marquera 6 buts mais le TFC sera doublement rétrogradé et Dieuze partira à Bastia entrainé par Nouzaret. Nicolas fera son retour au Stadium la saison 2002-2003 alors que le TFC est en L2. Au fil des ans, il reculera et se stabilisera en milieu défensif et participera à faire du TFC un club Européen, mais qui connaitra aussi la frayeur de la descente évitée in-extremis contre Valencienne. Cette saison, Nico poussera le fameux coup de gueule contre l’opération SOS PSG. À l’issue du sauvetage, Dieuze quitte le TFC pour Le Havre.

 

Jean-François Soucasse (1991-1995) MDC

 

Jean-François début en pro à l’âge de 19 ans dans un TFC alors moribond. Il s’impose rapidement en tant que milieu défensif  au point d’être appelé en équipe de France Espoir en 1992. Il restera au club malgré la descente en D2 et sera vendu à Saint-Etienne en 1995 afin de combler un déficit. Après sa carrière de joueur, Jeff reprends ses études de gestion des métiers du sport, puis après avoir effectué un stage au club Toulousain en 2001, il intègre le staff et poursuit une ascension fulgurante qui le mènera au poste de Directeur Général. Quel parcours !

 

Mickaël Debève (1986-1994) MC

 

Mika est un picard pur jus qui atterrit à l’âge de 16 ans dans un club alors en pleine bourre. À l’aube de ses 17 ans, Debève grâce à une cascade de blessures, est convoqué pour le match aller face au Bayer Leverkusen, match comptant pour les 16ièmes de la coupe UEFA, coupe que le club allemand gagnera contre l’Espagnol de Barcelone. Joueur de devoir, Mika restera au TFC jusqu’en 1994, où il signera à Lens, club proche de sa région natale. Mika reviendra au TFC en 2008, en tant qu’entraineur de la réserve. Après l’éviction d’Alain Casanova, il est nommé adjoint d’Arribagé puis de Dupraz, poste qu’il occupe aujourd’hui.

 

Jean-Philippe Delpech (1985-1993) MC

 

Jean-Philippe fait partie de ces joueurs qui ont éclos lors des années bénies du TFC. Il effectue ses débuts lors de la saison 1985-1986 et s’incruste même dans les titulaires au fil des saisons. Ce milieu de terrain actif aura participé à près de 200 matchs avec le TFC pour 9 buts avant de partir à Saint-Étienne en 1993. Jean-Philippe, plus tard, reviendra au TFC en tant que consultant vidéo puis préparateur mental dans le staff d’Alain Casanova.

 

Moussa Sissoko (2007-2013) MC / MD

 

L’histoire de Sissoko avec le TFC débute par un quiproquo et un coup-de-bol. A 14 ans, alors qu’il accompagne un ami lors d’un match de détection, Moussa est invité à prendre part au match pour faire nombre. Et ce fut la révélation pour le recruteur du TFC qui l’emmène dans ses bagages. Moussa débute en équipe première du TFC sous la houlette d’Elie Baup en 2007. Rapidement, il prend place parmi les titulaires et s’impose saison après saison comme un joueur important dans un rôle d’impact player, box to box. Après trois saisons en équipe de France Espoir, Moussa est convoqué chez les A en 2009. Au mercato d’hiver de 2013, après 220 matchs de L1 et 24 buts, Sissoko s’engage à Newcastle lorsun transfert mouvementé alors qu’il arrivait en fin de contrat. À ce jour, Sissoko est un pilier de l’équipe de France et a été le meilleur joueur de la finale de l’Euro 2016.

 

Thibaut Giresse (2001-2006) MG (Focus)

 

Thibaut est le fils de l’illustre père qui fut coach du TFC dans les années 90. Joueur gaucher, technique,  au physique frêle, il profite de la double rétrogradation pour se faire une place auprès d’une bande de pitchouns qui aideront le club à remonter rapidement dans l’élite, après un titre de champion de France de L2. Malheureusement, Thibaut aura du mal à se faire une place dans ce TFC new-look qui recrute des joueurs confirmés. Il sera prêté au Havre en 2004, mais en manque de temps de jeu, Thibaut sera transféré en 2006 à Amiens alors en L2. Son bilan au club Toulousain s’établit à 124 matchs et 20 buts.

 

Jean-Philippe Durand (1986-1989) MD / MG

 

Jean-Phi éclot rapidement au TFC mais sur le tard (22 ans), alors qu’il est étudiant en Sciences Physiques à la Fac de Paul Sabatier. Il intègre l’équipe une du TFC au milieu des Marcico, Passi, Stopyra etc etc participant même aux matchs contre Naples il y a 30 ans. Et sa trajectoire est fulgurante puisque Jean-philippe est appelé en équipe de France en 1988 alors qu’il n’est professionnel que depuis 2 saisons. JPD quittera le TFC en 1989 pour s’engager à Bordeaux après pas loin de 200 matchs et 26 buts.

 

Franck Tabanou (2008-2013) MG / DG

 

Frankie fait son apparition en équipe une du TFC alors qu’il a 20 ans. Ce joueur fin, gaucher est tout d’abord utilisé en ailier gauche mais dépannera très souvent au poste d’arrière gauche. Franck aura fait 4 saisons pleines, marquant 19 buts et délivrant 18 passes décisives. Il partira en 2013 pour Saint-Etienne.

 

Achille Émana (2001-2008) MOC

 

Achille débarque à Toulouse à 19 ans lors d’un été en provenance de Valence. Il fait partie de la génération dorée des pitchouns guidée par Mombaerts et qui va remonter dans l’élite avec un titre de L2 au passage. Joueur puissant, technique mais brouillon, il s’épanouira après un repositionnement au poste de milieu offensif axial. Il mènera le club vers la qualification aux préliminaires de la Ligue des Champions. En 2008 et après 29 buts en 221 matchs, Achille retournera en Espagne pour s’engager avec le Betis Seville.

 

Laurent Batllès (1994-1999) puis (2005-2008) MOC

 

Laurent effectue ses débuts au TFC en 1994 à l’âge de 19 ans alors que le TFC est en L2. Il impose son jeu technique au milieu de terrain 3 saisons en D2 puis 2 saisons en D1. Remarqué, il partira en 2002 aux Girondins de Bordeaux avant de revenir au club en 2005 afin de guider ce nouveau TFC. Durant 3 saisons, il est le dépositaire du jeu, mais quittera de nouveau le club pour aller s’engager à Grenoble en 2008. Au final, Lolo aura participé à 172 matchs avec les violets.

 

Attaquants :

 

Anthony Bancarel (1989-1994) puis (2001-2003) BU

 

Antho fait ses débuts à l’âge de 19 ans à la pointe de l’attaque du TFC. Son premier fait d’arme est un triplé marqué sur la pelouse de Geoffroy-Guichard en 1991, alors que les supporters du TFC auront connu un déplacement dramatique. Matchs après matchs, le Millavois devient un buteur régulier au point d’être appelé en équipe de France A’ en 1993. En 1994 et après 108 matchs et 26 buts, Anthony quitte le TFC pour s’engager aux Girondins de Bordeaux. En 2001, le TFC alors en National, voit Anthony revenir aider le club à remonter. Il fait partie de ces vieux briscards venus encadrer une bande de pitchouns en route vers une folle remontée vers l’élite. Après 7 buts en 40 matchs, Tony, prendra sa retraite et intègrera l’organigramme du TFC.

 

Xavier Pentecôte (2004-2011) BU (Focus)

 

La carrière de Xavier, alors joueur prometteur, aura été jonchée de complications liées à de multiples blessures. Et pourtant Xavier était l’un des rares vainqueurs de la Gampardella en 2005 remportée contre le Lyon de Benzéma et Ben Arfa 6-2, conservé au sein du club. XP enchaine les bobos, ne joue pas beaucoup et est prêté deux fois à Bastia où par magie, il multiplie les matchs et inscrit 24 buts en deux saisons, mais à cause de ces satanées blessures, il ne parviendra jamais à faire son trou au TFC. Le joueur sera vendu à l’OGC Nice en 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This