SRFC vs TFC: La causerie
25 novembre 2016
Un œil sur les ex du TFC #4
28 novembre 2016

Oyez, oyez gentes demoiselles et nobles messieurs ! Chritopher Julien…Ola Toivonen… Jimmy Durmaz… Oui, le recrutement estival du TFC semble réussi. Avec une telle équipe, certains supporters rêvent déjà de coupe d’Europe mais ne vous inquiétez pas, aujourd’hui nous allons plutôt parler d’une recrue, une recrue du passé, une recrue qui a contribué à la gloire et à la réputation du légendaire Ali Rachedi. Focus à présent sur l’incroyable Umut Bulut !

 

Avant d’entamer le portrait du meilleur attaquant turc de l’histoire du TFC, j’ai commencé par rechercher des infos à son sujet sur Google comme tous bons rédacteurs travaillant à l’arrache. Je frappe alors son nom dans la barre de recherche et je tombe, en suggestion, sur le « Umut Kebab ».

capture

En tant qu’amateur de savoureux et délicieux kebabs, je me pose donc cette question : « Umut Bulut aurait-il sa propre chaîne de savoureux et délicieux kebabs ? ». Je me lance alors dans une enquête déstabilisant les institutions financières à l’échelle planétaire (si vous notez une petite chute des cours boursiers dans les prochains jours ne vous étonnez pas).

Les résultats de mes recherches sont sans appels. Umut Bulut n’a aucun rapport avec le Umut Kebab. C’est juste un putain de restaurant en Bretagne qui a l’air plutôt populaire dans son bled pourri (je m’excuse si des lecteurs habitent à Dol-de-Bretagne).

Juin 2011 – Les dirigeants toulousains officialisent l’arrivée de l’attaquant turc après un accord trouvé avec leurs homologues de Trabzonspor. Ce buteur expérimenté, 62 buts en 142 matchs avec son ancien club, s’engage donc avec le TFC contre un joli chèque d’environ 4 millions d’euros (!). Alain Casanova tient alors sa recrue tant attendue qui aura pour mission de faire oublier certains attaquants légendaires passés au Tèf tels que Tafer ou Santander.

Au final, Umut Bulut ne marquera pas plus de buts que l’ami paraguayen avec seulement 5 réalisations en 32 rencontres. L’attaquant aura une faible influence dans le jeu toulousain et traversera une période creuse pendant l’intégralité de son passage dans la ville rose. Cependant, le non propriétaire du Umut Kebab connaîtra quelques moments de gloire lors de son passage au TFC :

  • Tout d’abord, son premier but face à Dijon lors de la 2ème journée de championnat (de Ligue 1 car, oui, le Tèf joue en France pour info). Umut Bulut bat le gardien Dijonnais sur sa gauche après un sacrifice de Moussa Sissoko.

umut-dijon

  • Ensuite, un but important en fin de match face à Evian à la suite d’une combinaison fantastique sur coup-franc (Didot et Capoue à la baguette !).

umut-evian

  • Enfin, une frappe sous la barre d’Hugo Lloris qui reste encore aujourd’hui un des plus beaux buts marqués par le TFC ces dernières années.

umut-lyon

Verdict final : Quelques éclairs mais ne pas réussir à vaincre les statistiques de Federico Santander peut être condamnable dans certains Etats d’Amériques. En plus de cela, il aura eu pas mal sa chance contrairement à d’autres passés au club. Heureusement pour lui, la jurisprudence Pavel Fort a été appliquée pour son cas. 9/20

Alex (n’hésitez pas à jeter un œil à mon Twitter pour maximiser mes chances d’obtenir des goûters  https://twitter.com/moussa_sombrero)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This