TFC vs SRFC vu depuis le virage
21 mars 2017
Pourquoi le TFC ? Paroles de supp’
1 avril 2017

TFC vs débat pour la présidentielle

Trêve internationale oblige on s’occupe comme on peut au CFC. Et comme on n’a pas envie de bosser on s’est amusé à comparer les cinq candidats qui ont débattu en direct à la télévision en vue d’être le prochain chef d’Etat à cinq personnalités de notre TFC. Évidemment n’y voyez aucun engagement de nos toulousains pour tel ou tel candidat, tout ceci n’est que pure fiction.

Benoit Hamon aka Martin Braithwaite.

Bien entendu aucun rapport avec les oreilles. Le gars a l’air gentil à souhait et semble vouloir faire le bien partout où il se trouve. Le problème c’est qu’être à gauche ça ne semble réussir à aucun des deux. Pour Benoit comme pour Martin on dirait qu’il faudra plusieurs tentatives pour trouver la réussite. Et, comme Benoit avec Hollande, Martin souffre de la comparaison avec son prédécesseur, un certain Wissam. La différence entre les deux, c’est qu’il n’y en a qu’un qui souffre d’un bilan trop positif de celui qui était en place avant lui.

Jean-Luc Mélenchon aka Pascal Dupraz.

Bim une punchline par ci ! Boum une autre punchline par là ! Ces deux là sont aussi clivant qu’une pizza hawaïenne. Tu les aimes ou tu les détestes. Mais l’un comme l’autre ont cette faculté, même si tu n’es pas d’accord avec eux de se transformer en LA personne qui animera ta soirée. En quatre mots les deux sont capables de te faire disparaître comme Xavier Dupont de Ligonnès et les deux se présentent comme les sauveteurs des causes perdues. Sauf qu’il n’y en a qu’un qui a prouvé, par les faits, qu’il en était capable.

Emmanuel Macron aka Yann Bodiger.

Bien au centre mais avec la capacité d’aller chercher à droite ou à gauche puis encore à droite. Plutôt discret dans l’ensemble les deux sont capables d’éclairs de génie ou de se vautrer sur la table de 1. Comme pour Emmanuel, on sait que Yann est capable de toujours amener un plus mais qu’il est aussi en mesure de perdre un ballon à vint-cinq mètres qui peut coûter cher. Les deux veulent réussir en partant de très loin mais, encore une fois, un seul l’a déjà fait en signant sur le fil une victoire historique.

 

François Fillon aka Pantxi Sirieix.

Quoi qu’il arrive il est toujours là, il reste. Les deux ont un objectif commun, repousser l’âge de la retraite, mais il n’y en a qu’un qui l’applique réellement. Les deux montent régulièrement une jument, mais il n’y en a qu’un pour qui il s’agit d’un animal. Accessoirement les deux ont pour prénom « François ». L’un des deux mériterait pour sa fidélité de faire régulièrement la une des journaux pendant que l’autre aimerait sans doute se voir moins souvent dans le canard.

Marine Le Pen aka Steeve Yago.

Même s’ils essaient parfois tous les deux d’avoir l’air un petit peu plus au centre, c’est à droite que les deux sont le plus performants. Marine et Steeve sont de ces gens qui font vivre un groupe, ils sont là sans qu’on comprenne vraiment pourquoi mais on sait que s’ils n’étaient pas là ce serait moins vivant. Il suffit de regarder l’instagram de notre défenseur pour leur trouver un autre point commun : le zouk. A la différence près que si pour l’un c’est un mode de vie, pour l’autre c’est un mode de haine.

BiereGougnoux
BiereGougnoux
Apéro, Boobs, Football, gras et TFC, enquête exclusive vous plonge dans la vie de Bière-Gougnoux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This