LES JOUEURS DE LEGENDE DU TFC
7 avril 2017
Pourquoi le TFC ? Paroles de supp’
8 avril 2017

Dimanche 9 avril, le TFC célébrera ses 80 ans d’existence en accueillant au Stadium l’Olympique de Marseille. A cette occasion, la rédaction vous propose de nombreux articles en lien avec cet anniversaire historique. Aujourd’hui, replongeons nous en 1937, année de naissance de notre club, en observant ce qu’était le monde à cette époque. Retour vers le passé !

L’événement historique : le bombardement de Guernica


Le 26 avril
, 44 avions du Troisième Reich allemand et 13 appareil de l’Italie fasciste bombardent la ville basque espagnole de Guernica, en appui du Coup d’État nationaliste contre le gouvernement de la Seconde république espagnole. Cet événement fait partie de la guerre d’Espagne (18 juillet 1936-1er avril 1939) qui a opposé le camp des Républicains – orienté à gauche et à l’extrême gauche et composé de loyalistes à l’égard du gouvernement légalement établi de la IIe République et de révolutionnaires anarchistes – à celui des Nationalistes, rebelles putschistes orientés à droite et à l’extrême droite menés par le général Franco. Le nombre officiel de victimes fait état de 1654 morts et plus de 800 blessés.

L’événement culturel : l’exposition universelle de Paris

Du 25 mai au 25 novembre, la capitale française accueille l’Exposition internationale des « Arts et des Techniques appliqués à la Vie moderne ». C’est la sixième et dernière exposition de ce genre à avoir eu lieu à Paris – avant peut-être 2025, puisque la France s’est portée candidate et est, à l’heure où vous lisez ces lignes, la seule nation dans ce cas. Deux pavillons « vedettes » se font face : celui de l’Allemagne nazie, haut de 54 m et couronné d’un aigle tenant dans ses serres une croix gammée, et celui de l’URSS, long de 160 m et surmonté d’une statue de 25 m, L’Ouvrier et la Kolkhozienne. De nombreux éléments architecturaux et urbains sortis de terre pour l’exposition sont toujours en place : l’avenue des Nations-Unies qui traverse les jardins du Trocadéro, l’actuel palais de Tokyo, le Palais de la découverte, le palais de Chaillot ou encore l’aquarium du Trocadéro.

La chanson : Y’a d’la joie !

Écrite en 1936 par Charles Trenet, cette chanson est interprétée en public pour la première fois le 10 février 1937 par Maurice Chevalier, vedette du music-hall de l’époque, sur la scène du Casino de Paris. Y’a d’la joie arrive en France dans un contexte d’insouciance, à l’heure où les réformes sociales du Front populaire en 1936 font découvrir les loisirs aux Français (avec notamment la réduction du temps de travail à 40 heures hebdomadaires, et la création des congés payés, quelques années avant que ne débute la Seconde Guerre mondiale).

Le film : La Grande Illusion

Le 4 juin 1937 sort sur les écrans français ce grand film de guerre réalisé par Jean Renoir et interprété par Jean Gabin. Il s’intéresse à deux soldats français faits prisonniers durant la Première Guerre mondiale, et qui veulent s’évader d’une forteresse de haute sécurité dirigée par le commandant von Rauffenstein, un Allemand raffiné et respectueux. Souvent cité parmi les plus importants long-métrages de l’histoire du cinéma, La Grande Illusion a été interdit par le parti nazi. La cinémathèque de Toulouse a récupéré le négatif original du film dans les années 1970 auprès des archives du film soviétique, ce qui a permis de mettre au point une version restaurée du film en 2012.

Le film d’animation : Blanche-Neige et les 7 nains

Sorti pour la première fois le 21 décembre 1937 à Hollywood aux États-Unis, Blanche-Neige et les 7 nains est le tout premier long-métrage d’animation des studios Disney. Réalisé par David Hand, il est l’adaptation du conte européen du même nom des frères Grimm, paru en 1812, et raconte l’histoire d’une princesse dont la très grande beauté attise la jalousie de sa belle-mère, qui va l’empoisonner. Chef-d’œuvre du septième art, ce film marque à jamais l’histoire du cinéma grâce aux innovations autant techniques qu’artistiques développées et utilisées pour le réaliser.

Le roman : Le Hobbit

Publié le 21 septembre 1937 au Royaume-Uni, Le Hobbit est le premier roman de John Ronald Rueul (J.R.R.) Tolkien à explorer la Terre du Milieu, sur laquelle il travaille depuis une vingtaine d’années. Écrit entre la fin des années 1920 et le début des années 1930, ce récit de fantasy n’avait au départ pour simple but que de divertir les enfants de l’écrivain britannique. Par la suite, J.R.R. Tolkien écrira d’autres ouvrages sur le même univers, et notamment Le Seigneur des anneaux. En 1937, d’autres livres importants sortent des rotatives : Mort sur le nil dAgatha Christie, une des plus célèbres enquêtes du détective belge Hercule Poirot, L’Amour fou d’André Breton, récit autobiographique et dernier tome d’une trilogie entamée par l’auteur surréaliste avec Nadja neuf ans plus tôt, L’Espoir d’André Malraux, qui relate les événements du début de la guerre d’Espagne, ou encore Bagatelles pour un massacre de Louis-Ferdinand Céline, pamphlet « antisémite » jamais réédité en France depuis 1945.

Le tableau : Guernica

Réalisée entre le 1er mai et le 4 juin 1937 à Paris, sur commande du gouvernement républicain pour le pavillon espagnol de l’Exposition universelle (voir plus haut), cette peinture monumentale de près de 35 m de hauteur sur 78 m de large est une des plus célèbres de Pablo Picasso, et l’un des tableaux les plus connus au monde. De style cubiste, cette imposante huile sur toile est une dénonciation engagée du bombardement de la ville basque de Guernica (voir plus haut, aussi). Conservée aux États-Unis durant toute la dictature franquiste, l’œuvre a retrouvé l’Espagne en 1981, et est exposée aujourd’hui, et depuis 1992, au Musée Reina Sofia de Madrid.

Les clubs de foot

Né le 20 mars 1937 quelque part sous les arcades de la place du Capitole, le Toulouse FC n’est pas le seul club de foot à avoir vu le jour cette année-là. Parmi les plus connus, il y a eu : le Nîmes Olympique (10 avril), l’Union sportive de la médina (USM) d’Alger (5 juillet), le Galway United Football Club en Irlande, ou encore le Orlando Pirates FC, plus ancien club de foot d’Afrique du Sud et créé par un groupe de jeunes à Soweto, banlieue noire située au sud-ouest de Johannesburg. Joyeux 80e anniversaire à tous !

Quelques autres créations

En 1937, beaucoup de sociétés, de fondations, d’associations ou de marques sont nées. La plus célèbre est sans conteste la grande entreprise japonaise Canon, qui s’appelait alors Precision Optical Industry, spécialisée dans les produits optiques (appareils photos, imprimantes, etc.). D’autres moins reluisantes ont également vu le jour en 1937, comme L’association des joueurs d’échecs par correspondance, ou le Rassemblement anti-juif de France. C’était pas mieux avant…

Ils et elle sont né(e)s en 1937 :

Jack Nicholson (le Joker de Tim Burton naît le 22 avril, soit 3 ans avant le personnage de DC comics), Morgan Freeman (né le 1er juin à Memphis et oscarisé en 2004 pour son rôle dans Million Dollar Baby), Lionel Jospin (le 12 juillet, avant de se retirer de la vie politique le 6 mai 2002), Thierry Roland (né le 4 août, et qui a pu « mourir tranquille » le 16 juin 2012, après avoir vu sacrée Championne du Monde l’équipe de France), Jean-Pierre Andrevon (écrivain de SF né le 19 septembre, notamment auteur du très bon Un horizon de cendres, bouquin sur une épidémie zombie sorti en 2008), Ridley Scott (le réalisateur qui vient d’annoncer une  nouvelle trilogie Alien est né le 30 novembre), Jane Fonda (l’actrice francophile, oscarisée en 1972 et 79, fille d’Henry Fonda et ambassadrice L’Oréal, est née le 21 décembre) ou encore Sir Anthony Hopkins (merveilleux acteur britannique bouffeur de cerveau dans Le Silence des agneaux ou créateur d’androïdes dans Westworld est venu au monde au Pays de Galles un 31 décembre).

Ils et elles nous ont quittés il y a 80 ans :

H.P. Lovecraft (le 15 mars, le célèbre écrivain américain de SF, fantastique et horreur a répondu à l’appel de Cthulhu), Alfred Abel (le 12 décembre, l’acteur allemand reconnu dans le cinéma muet – Docteur Mabuse, Le Fantôme, Metropolis, etc. – est parti sans dire un mot), Pierre de Coubertin (l’important étant de participer, du coup le baron s’est retiré le 2 septembre) ou encore Maurice Ravel (décès le 28 décembre pour un bel héros).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This