TFC vs MHSC. Ce qui nous attend
12 août 2017
Pourquoi le TFC? Paroles de supp’
18 août 2017

« Alors, t’as fait quoi c’week-end ? »

 

Nous avons tous un point commun, c’est la mine grise affichée le Lundi matin au boulot lors de la prise du 1er café d’une longue semaine. Et nous avons aussi tous ce même collègue, enjoué, venant te déconcentrer en plein mâchouillage de touillette avec cette question immuable : « Alors, t’as fait quoi c’week-end ? « .

C’est au milieu des commentaires sur le taux d’ensoleillement des 2 jours passés, du dernier inconnu éliminé de DALS ou de la lourdeur du rôti dominical, que le quotidien d’un supporter du Tèf diffère un peu. Voilà maintenant plusieurs années que j’ai hebdomadairement droit à mes habituels « Alors, contre qui vous avez perdu c’week-end ? », « Parait qu’le TéféCé s’est encore ridiculisé » ou plus récemment « T’es quand même allé au match ! Vous en avez pas marre de prendre des branlées ? » en remplacement de la sainte ritournelle.

Il faut faire preuve d’un aplomb certain pour répondre systématiquement « J’sais pas : je n’vais pas au stade pour voir du foot mais pour supporter le club de ma ville. Si j’veux mater un match y’a BeIN ». Parce que pour nous c’est ça supporter. Amener son support en supportant victoires, défaites et échecs. Parce que, dans 15 ans, les joueurs, entraineurs ou même dirigeants ne seront plus les mêmes. Ce qui sera encore là, ce sont les couleurs du club et les gens qui les portent quoi qu’il arrive.

Alors, même si on s’croise Lundi prochain ou dans une décennie, vous saurez déjà c’que j’ai fait c’week-end !

Il est de certaines rentrées des classes qui sont plus savoureuses que d’autres. Celles de Septembre par exemple, de par leur lot d’incertitudes quant aux nouveaux camarades et professeurs, ou la fin d’une interminable série de grasses matinées, sont de loin les moins attendues.

Il n’en est point du tout de même quand il s’agit de la rentrée de début Août. Et cette année encore ne fit pas exception aux vues de l’attente entourant le retour des violets dans leur enceinte fétiche…

« Le nouveau maillot est-il aussi beau en vrai que sur écran ? ». « Ce flash code sur ma nouvelle carte d’abonné fonctionnera-t-il au portique qui nous est désormais dédié ? ». « Les arbitres laisseront-il Cahu finir un match ? ».

Autant de questions cruciales qui allaient bientôt s’effacer devant la principale : « Quelle ville sera la capitale de l’Occitanie pour les prochains semestres ? ». Car c’est avant tout pour ça que ces 3 mois de trêves nous parurent un hiver Westerossien. 

Cette fierté d’être toulousain et de le montrer par nos encouragements est un besoin viscéral. J’en prends pour preuve la constante progression de l’intérêt pour le Toulouse FC sur les réseaux sociaux et notamment l’effervescence qui entoura le quasi-inactif mercato toulousain. A tel point que la plus grande des tweetas des présidents de Ligue 1 s’est même invitée à la fête récemment.

                Aussi quel bonheur de retrouver enfin notre virage, ses chants, animations, tifos et autres messages toujours aussi bien sentis, loin des problèmes de finance et de fair-play inhérents. Les sourires étaient de sortie ce Samedi, n’en déplaise aux apôtres du beau jeu… Et personne n’a semblé s’ennuyer Porte 7 !

Il faudra encore compter sur le TFC une saison de plus en ligue 1, et surtout compter sur son public !
MNC
MNC
Rappeur 31 Toulouse - Supporter Virage Est BFS - @CapitoleFC - #ForzaTFC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This