TFC vs EAG. Ce qui nous attend
30 septembre 2017
TFC vs ASC La conf’ décryptée
13 octobre 2017

Où sont-ils ? Que deviennent-ils ? Pour ça vous avez la rubrique « Focus sur un ancien joueur », ici vous allez retrouver quelques faits marquants du week-end concernant nos ex-toulousains, qu’ils soient sur ou hors du terrain. A l’affiche cette semaine, une larme pour Oscar, un sourire pour Achille, et un clin d’œil à Bryan.

Ceux qui ont changé de club

Oscar Trejo (Rayo Vallecano)

D’Oscar, il me reste ce goût d’inachevé, ce manque de savoir si, sous la coupe d’un autre coach, ou avec d’autres coéquipiers, il ne nous aurait pas porté vers l’Europe ou plus…. Oui je m’emballe, mais Oscar est un talent pur, un de ces joueurs qui te font lever les foules, il est de ceux qui te donnent envie de venir au stade, il a la vista du mec qui te fait lâcher ton sandwich pour te concentrer sur son action… Oscar est donc parti libre, dans la banlieue madrilène, briller au Rayo Vallecano, en Segunda B, la deuxième division espagnole. Oui Oscar brille, je ne suis même pas surpris, positionné en 10, il régale coéquipiers et public, il fait ce qu’il sait faire : donner du plaisir. 8 titularisations (sur 8 possibles), 5 buts, 2 passes décisives, et beaucoup d’amour dans son jeu. On reviendra te voir Oscar.

Jérémy Mathieu (FC Barcelone)

Ciao la Catalogne, bonjour le Portugal !!! Comme les vieux qui dès la retraite sont à la recherche du soleil, Jérémy a quitté la très ensoleillée Barcelone pour l’encore plus ensoleillée Lisbonne et son Sporting Club Portugal. Un très bon début de championnat pour notre rouquin préféré (ex-aequo avec Mauro Cetto), ponctué d’un superbe but sur coup-franc. A 33 ans, Il se la régale encore.

Achille Emana (Mumbaï City FC)

A l’écriture de son nom je ne peux pas m’empêcher de sourire. Cet amour de globe-trotteur a quitté la Segunda B pour le lucratif championnat indien. Il y en a qui courent après la gloire, d’autres pour le plaisir….

Cédric Carrasso (Galatasaray)

Parti rejoindre la belle colonie d’ex-toulousain de la Super Lig, le championnat turc. Fini Bordeaux, fini le championnat français. A l’heure où j’écris il n’a toujours pas joué le moindre match.

Paulo Machado (Deportivo das Aves)

Passé 30 ans, certains joueurs cherchent à rentrer au pays. C’est le cas de Paulo, qui s’est engagé en faveur du club de Deportivo das Aves, en Liga Nos, première division portugaise. Et dans son nouveau club, c’est le maintien qui est visé. Bon courage.

Marcel Tisserand (Wolfsburg)

Tissemur n’a pu empêcher la relégation du club d’Ingolstadt, mais ses prestations lui ont valu un transfert dans la cité des loups et par la même occasion un maintien en Bundesliga. Le voilà cette année sous le maillot fluo de Wolfsburg, où il a fait naitre en seulement 3 apparitions de beaux espoirs. A suivre.

Emmanuel Rivière (FC Metz)

Seul messin invaincu face au PSG (il a quitté la pelouse de St Symphorien à 1-1), il est aussi buteur lors de ce match (qui s’est terminé à 5-1 pour les parisiens). On attend le match retour pour revenir.

Ceux qui ont rejoint un ex-toulousain

Clément Chantôme et Nicolas Douchez (RC Lens)

Nicolas Douchez, mis au placard par Casanova, a pu re-goûter aux joies de la Ligue 2 en compagnie de la nouvelle recrue Clément Chantôme (ex-Rennes) sous les ordres du coach Sikora. Suite au très mauvais départ du club artésien (7 défaites lors des 7 premiers matchs) la montée en Ligain semble d’ores et déjà compromise.

Moussa Sissoko et Serge Aurier (Tottenham Hotspurs)

Ah ben voilà un joueur appelé en équipe de France !!! 4 fois titulaire sur 7 en Premier League, Moussa dispute sa place en bleu côté droit à Kylian Mbappé et Kingsley Coman. Un de ces trois joueurs ne sera pas présent au mondial russe. Et ce ne sera pas Moussa.

Côté droit toujours (footballistiquement parlant heing), Serge a eu son permis de travail et pu quitter Paris pour Londres, où il travaille sous les ordres de Mauricio Pochettino, qui lui a dit je cite « je te tuerai » (source l’équipe du 8 septembre 2017) au moindre dérapage. Le voilà prévenu.

Aymen Abdennour et Yohann Pelé (OM)

Prêté à l’OM par Valencia, le tunisien n’a disputé qu’un seul match, une défaite à domicile face au Stade Rennais.

Yohann, suite à sa magnifique saison, se retrouve lui a jouer les matchs de coupe.

Etienne Didot et Franck Tabanou (En-Avant Guingamp)

Etienne, c’est le gars qui jouera jusqu’à 40 ans. Toujours là, hygiène de vie irréprochable, métronome du milieu de terrain guingampais, et buteur face au LOSC. On reviendra.

Rejoint par Tabanou, qui n’a toujours pas fait une feuille de match. Granada style.

Nabil Taider et Wilfried Niflore (Blagnac FC)

Retour au pays pour Nabil, perdu ces dernières années entre l’Italie (Parme), la Bulgarie (Lokomotiv Sofia) et la Slovénie (ND Gorica). Il rejoint un autre pitchoun, Wilfried Niflore, aujourd’hui coach de Blagnac, en National 3.

Ceux qui n’ont pas bougé

Wissam Ben Yedder (Séville FC)

Auteur d’un magnifique triplé en Ligue des Champions il y a 15 jours, de 7 buts en 8 matchs joués depuis le début de saison, maghrébin, je ne vois pas ce qui empêche Didier Deschamps de l’appeler en Bleu. A moins que… Non rien…

Dédé Gignac (UANL Tigres)

Le Mexique te va si bien André-Pierre, 9 matchs, 2 buts, 3 passes décisives, des margaritas et des tremblements de terre. Je tenterai bien d’écrire Kamoulox si encore j’avais une quelconque notion de la signification de ce mot.

Uros Spajic (RSC Anderlecht)

Vient de prendre 6 buts en deux matchs de Ligue des Champions. On repassera.

Dominik Furman (Wisla Plock)

Bien installé en Pologne, son pays natal, Dominik a su gagner sa place dans le 11 titulaire du wisla Plock. 11 titularisations, 2 buts et 1 passe décisive. On passera de temps en temps prendre des news.

Etienne Capoue (Watford FC)

Moins titulaire, moins décisif (cela va de pair me diriez-vous), celui qui était venu caresser l’espoir de rejoinder les Bleus l’an passé a du boulot pour y repenser cette année. Evolution à suivre avec le nouveau coach, Marco Silva ayant remplacé Walter Mazzari.

Daniel Congré (Montpellier HSC)

Avec Hilton (40 ans), Daniel (32 ans) encadre les jeunes pousses montpelliéraines. Un avenir de jardinier donc.

Johan Elmander (Orgryte Göteborg)

A 36 ans, l’attaquant suédois (que n’égalera jamais Ola Toivonen, faut le dire), arpente le ventre mou de la deuxième division suédoise, la Superettan (je vous vois déjà venir avec votre superette). 19 matchs, 3 buts. Tranquillou.

Federico Santander (Copenhague FC)

Notre Goléanord, notre paraguayen favori, enchainait but sur but au mois d’août, puis au lendemain du match qualificatif de Champion’s League, la tuile. A bientôt Fédé.

Maxime Spano (Grenoble Foot 38)

Toujours à Grenoble, mais il a quitté la CFA pour le National. Une promotion méritée pour le club isérois qui confirme avec un bon début de saison (5ème). On reviendra le 31 octobre, pour son anniversaire.

William Matheus (Coritiba)

Vous voyez où ça se trouve Coritiba. Oui au Brésil. Mais plus précisément ? Dans le sud du Brésil, et même pas en bord de mer. Pire, la ville de Coritiba est jumelée avec Lyon. Vous m’avez compris, on ne reviendra pas.

Bryan Bergougnoux (Tours FC)

Le meneur d’hommes tourangeau n’est toujours pas à 34 ans, dans les 10 plus vieux joueurs de Ligue 2. Notre parrain a encore de belles années devant lui. Et un record à aller chercher.

 

Eric Manzanares
Eric Manzanares
Quand je ne suis pas en train de manger gras ou de chanter le "Se Canto" il m'arrive d'écrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This