Pourquoi le TFC? Paroles de supp’
25 août 2018
TFC vs NO Le match depuis le virage
30 août 2018

Troisième rencontre de la saison et deuxième réception consécutive pour le TFC. Les voisins nîmois fraîchement débarqués en ligue 1 et déjà en possession de six points avec la meilleure attaque sur les deux premières journées (sept buts) venaient au Stadium pour confirmer.

On ne change pas une équipe qui gagne. C’est sans doute ce qu’a du se dire coach Casa avant de coucher les onze noms des joueurs qui allaient débuter le match face au N.O. On prend les mêmes que face à Bordeaux et on recommence.

On n’était pas prêt.

Si face aux girondins on avait aperçu les prémices de ce que Casanova voulait mettre en place avec ce Toulouse FC, là on l’a pris en pleine gueule dès le début de la rencontre. Avec un Reynet placé en premier relanceur, un Sangaré perforant et un Manu Garcia soyeux dans toutes ses prises de balle, l’ossature est trouvée. Ajoutez à ça une pincée de Gradel, un duo Jullien/Todibo saupoudré avec parcimonie et justesse, laissez reposer et vous obtenez ce que nous n’avions pas vu à Toulouse depuis des années : une équipe.

Alors évidemment tout demande confirmation mais on a pris du plaisir au Stadium et rien que ça ça valait le coup. Individuellement et collectivement c’était impressionnant. Jullien semble s’être remis la tête à l’endroit et a mené sa défense avec le début d’allure d’un patron, son jeune compère de la charnière confirme que Casa a bien fait de le préférer à Fortes.

Les phases de jeu se multiplient avec des dédoublements et surtout des solutions quasi permanentes offertes au porteur avec du mouvement sans ballon. On a eu un peu de mal à toucher notre attaquant dans de bonnes conditions sur les phases de possession mais ça s’explique par une équipe de Nîmes regroupée. Les matchs vont se succéder les uns aux autres et l’axe de notre équipe prendra de plus en plus d’importance avec, entre autres, un Manu Garcia qui pourrait vite devenir le chouchou du Stadium tant il est doux dans son touché. Si dans le Derby de la Garonne nous l’avions trop peu vu en passant (trop) par les côtés, face à ce Nîmes Olympique son talent a éclaboussé les visages, un véritable bukkake footbalistique.

Il nous reste à trouver un équilibre entre la verticalité et le jeu sur les côtés pour offrir plus de possibilités à notre jeu offensif.

Les notes.

Reynet : 6/10. Peu inquiété  il a répondu présent sur les sorties aériennes et ses relances au pied trouvent très souvent preneur. Le petit crochet dans la surface qui nous a fait salir un slip mais qui est passé ne marchera pas à chaque fois mais ça fait plaisir.

Amian : 6/10. Défensivement il a bien bossé, utile aussi pour offrir des solutions à la relance il a manqué d’apport offensif. Efficace mais moins « brillant » que ce qu’il sait faire.

Todibo : 6,5/10. Solide et propre, un vrai 6 replacé en défense centrale. Physiquement il a tenu plus longtemps au même rythme que face à Bordeaux. On sent qu’il applique les consignes à la lettre et ça donne très peu de déchet.

Jullien : 6,5/10. Il s’est clairement remis à jouer au foot. Patron dans les airs et quelques retours très imposants, il a su mener une défense rarement inquiétée parce que plus sereine. Même s’il en reste, les moments de fébrilité sont de plus en plus rares. Ça fait plaisir.

Moubandje : 4,5/10. Sans doute le moins bon des toulousains sur ce match. Pas d’erreur grossière mais il s’est contenté du minimum. Trop peu d’aide offensive amenée sur son côté gauche et parfois pris de vitesse par des crocodiles pourtant pas fulgurants.

Bostock : 5,5/10. Moins précieux et un peu plus brouillon dans les phases de transition offensives il a démontrer qu’il pouvait malgré tout être un récupérateur efficace. S’il peut avoir l’air un brin nonchalant il harangue le public et avoir une équipe avec des joueurs de caractère ça fait plaisir.

Sangaré : 5,5/10. Moins impressionnant sur ce match mais malgré tout on sent la puissance, la puissance, 31 c’est la puissance. Il lève la tête avant même de toucher la gonfle et c’est pas le genre à se prendre la tronche avec les complications. Le duo avec Bostock semble complémentaire, quand les automatismes seront là ça peut claquer.

Garcia : 7/10. Pépite ! On l’a beaucoup plus trouvé et il en a profité pour confirmer ce qu’on avait entraperçu face à Bordeaux, c’est soyeux. Chacun de ses contrôle élimine un joueur adverse, très peu de mauvais choix et balle au pied c’est un bijou. Quelques ouvertures lumineuses qui réclament de devenir des passes décisives. Il se murmure déjà que le regarder jouer provoque plus d’érection que PornHub. Ça fait plaisir.

Gradel : 6/10. Un peu moins percutant mais il reste le danger numéro un de cette équipe pour l’instant. Il se comporte en capitaine et assume ce brassard. On sent qu’il plus qu’un bon joueur de ce groupe, il en est le boss.

Dossevi : 5/10. C’est toujours propre mais il a été beaucoup plus effacé. Il a mené des tâches un peu ingrates et on a le sentiment que ça a bouffé de son énergie. Ça a malheureusement empêché Amian d’être plus présent.

Leya Iseka : 5/10. Possible que ce but refusé par la VAR (HAHAHAHAHAHA) l’ait un peu sorti de son match. Il est puissant, il va vite, dos au but c’est pas mal mais il manque de justesse dans des espaces un peu plus petits. Tactiquement on risque de le voir souvent hors jeu tant il tente la rupture.

Les entrants : Jean amène de la vitesse, c’est moins juste que Dossevi mais ça oblige son défenseur a descendre un peu pour éviter d’être pris dans le dos, Sanogo est une doublure qui pourrait avoir pas mal de temps de jeu, techniquement propre et plus apte à jouer sur les phases de possession haute, Durmaz voulait se monter et a oublié de se fondre dans ce collectif, dommage son entrée la semaine passée était plus prometteuse que ça.

Le TFC de coach Casa a séduit et on a envie de le revoir très vite. Ça fait plaisir.

Forza Viola.

BiereGougnoux
BiereGougnoux
Apéro, Boobs, Football, gras et TFC, enquête exclusive vous plonge dans la vie de Bière-Gougnoux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This