WANTED TFC vs EAG vu depuis le saloon
13 mars 2019
Cool ! On reste en ligue 1 ! TFC vs OM encore ridicule
19 mai 2019

« Alors, t’as fait quoi c’week-end ? »

Nous avons tous un point commun, c’est la mine grise affichée le Lundi matin au boulot lors de la prise du 1er café d’une longue semaine. Et nous avons aussi tous ce même collègue, enjoué, venant te déconcentrer en plein mâchouillage de touillette avec cette question immuable : « Alors, t’as fait quoi c’week-end ? « .
C’est au milieu des commentaires sur le taux d’ensoleillement des 2 jours passés, du dernier inconnu éliminé de DALS ou de la lourdeur du rôti dominical, que le quotidien d’un supporter du Tèf diffère un peu. Voilà maintenant plusieurs années que j’ai hebdomadairement droit à mes habituels « Alors, contre qui vous avez perdu c’week-end ? », « Parait qu’le TéféCé s’est encore ridiculisé » ou plus récemment « T’es quand même allé au match ! Vous en avez pas marre de prendre des branlées ? » en remplacement de la sainte ritournelle.
Il faut faire preuve d’un aplomb certain pour répondre systématiquement « J’sais pas : je n’vais pas au stade pour voir du foot mais pour supporter le club de ma ville. Si j’veux mater un match y’a BeIN ». Parce que pour nous c’est ça supporter. Amener son support en supportant victoires, défaites et échecs. Parce que, dans 15 ans, les joueurs, entraineurs ou même dirigeants ne seront plus les mêmes. Ce qui sera encore là, ce sont les couleurs du club et les gens qui les portent quoi qu’il arrive.
Alors, même si on s’croise Lundi prochain ou dans une décennie, vous saurez déjà c’que j’ai fait c’week-end !

Que l’on soit supporter des violets ou des canaris, les dates des rencontres de Ligue 1 opposant Nantes à Toulouse sont depuis plusieurs décennies systématiquement cochées sur les calendriers. Il existe en effet un fort antagonisme entre ultras des deux camps pour une raison que les moins de quarante ans ne peuvent pas connaitre. On parle d’un temps où la communication des groupes de supporters se faisait exclusivement en interne via les fanzines privés, et où la pyrotechnie et les objets contondants s’invitaient funèbrement dans les bus lors des déplacements.
A l’ère de l’extra-com sur les réseaux sociaux et aux interdictions frénétiques dans les enceintes sportives, il est toujours cocasse de voir comment une vieille rancune traverse les générations à la manière d’une querelle de succession corse. Pour exemple, nombreux sont les fans toulousains à avoir été biberonnés aux slogans comme « Nantais je te hais » ou bien « Cuits, cuits : les canaris sont cuits » en référence de mauvais gout aux événements passés, sans même en connaitre les raisons.

Les adversaires du jour ne sont d’ailleurs pas en reste si on se réfère à la rencontre disputée à La Beaujoire la saison passée : certains ultras jaunes, en désaccord à l’époque avec leur direction, avaient tenté de passer leurs nerfs sur les quelques supps toulousains venus faire le déplacement lors d’une tentative d’abordage du parcage visiteur digne des plus grandes heures de la piraterie.
La rencontre de dimanche ne fit pas exception en donnant à nouveau lieu à des scènes baroques. Les nantais d’abord, qui firent le déplacement de façon officieuse, se rendirent sur l’ile du Ramier par leurs propres moyens (voitures, J9) pour plus de « liberté », tous affublés de vêtements noirs à la manière des kops hongrois ou polonais. De leur côté, certains toulousains auraient écumé les Formule 1 et Campanile de la région afin de « débusquer » les visiteurs toute la soirée de Samedi, et jusqu’à 20 mn après le coup d’envoi du match, des petits groupes arpentaient le pont et les abords du stade en quête d’affrontement…

Fort heureusement, il n’y eu aucun problème à déplorer, si on fait abstraction des nombreux et habituels chants – selon Roxana – homophobes échangés entre les deux virages. A la lumière de ce contexte, on entraperçoit quand même une deuxième lecture du message qui orna le virage Brice Taton lors de la 9ème minute de ce TFC-FCN. L’essentiel n’était pas là, on retiendra simplement que c’est au tour des concitoyens de Loire-Atlantique de se taire pendant les 6 prochains mois devant les railleries toulousaines. Car les 6 derniers ont été longs pour nous.

MNC
MNC
Rappeur 31 Toulouse - Supporter Virage Est BFS - @CapitoleFC - #ForzaTFC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This